Montage de ponts rigides Jeep avant et arrière
(Avec bote de transfert Jeet aussi)


    Outillage : Du lourd : disqueuse, poste à souder, perceuse à colonne, cintreuse, tour, ...
    Niveau : Difficile, la transformation est quasiment irréversible
    Coût :  Pas grand chose si on récupère un véhicule entier pour pièce
    Délais : En bossant (dehors) les week end où il ne pleut pas j'ai mis plus d'un an...

Avant propos :
J'ai mon Niva depuis plus de 10 ans maintenant et j'ai toujours eu un faible pour mon premier 4x4. Même si j'ai aussi un Suzuki Samourai et qu'autour de moi je cotoie beaucoup d'autres 4x4 plus fiables, plus beaux, mais plus chers, je garde un attachement particulier à ce véhicule.
Je l'utilise pour les Trial et comme vous le savez, sur sol adhérent, les cardans avants sont très fragiles. Même en roulant avec un oeuf sous le pied, la fatigue de l'acier et les sollicitations répétées ont tôt ou tard raison de ce petit bout de métal.
J'ai déjà transplanté un pont arrière de 505 en guise de pont avant mais la fiabilité n'était toujours pas là.

J'ai aussi un Cherokee 2.1TD en guise de "plate" ou de break et un jour, alors que je cherche un visco ventilateur, je tombe sur une annonce d'une personne qui vend tout un lot de pièce de Cherokee (moteur, BV+BT, 2 ponts, direction, ...) bref tout sauf la carrosserie et pour le prix neuf du dit visco ventilateur.
J'achète ce lot sans penser à ce qui va suivre...juste pour avoir de la pièce pour ma Jeep qui approche les 390 000 Km...

En rangeant le pont avant devant mon Niva, je me rend compte que cela peut le faire ! De toute façon c'était cette ultime transformation ou la mise à la casse.

Avertissement : Cette transformation demande du temps, un bon niveau en bricolage, et une femme tolérante pour tout ce bazard.
Dans notre pays où l'espace de liberté se restreint de jour en jour, cette transformation n'est envisageable que pour une utilisation sur terrain privé.
Mais je pense que cela peut intéresser nos cousins Canadiens.

Les étapes : Ma transformation c'est faite en 3 étapes :
1 - Le pont avant, c'est là ou il y a le plus de travail, car rien n'est prévu, il faut adapter la moindre chose (barre Panhard, boitier de direction, tirants de ponts, supports de ressorts...)
2 - Le pont arrière, c'est beaucoup plus facile comme on va le voir plus loin.
3 - La boite transfert, là c'est plus pour gagner en réduction, sans galérer à faire une boite courte Niva

L'installation seule du pont arrière est aussi envisageable sur un Niva, de plus les rapports de pont Jeep 2.1 TD (9x37 ou 10x41) le rende compatible avec un pont avant Niva de 1600 boite 5 (10x41).
Partie 1 : Pont avant

Démontage :
  • On démonte toute la partie avant
  • La caisse est posée sur de grosses chandelles, sécurité avant tout.
  • Comme le sol est en béton, un carton chaque fois qu'on s'allonge, s'assoie ou s'agenouille, cela évite les douleurs le soir venu...


  • La traverse est démontée, on remarque la précédente modif faite pour laisser de la place au pont de 505...
  • Pour les boulons récalcitrants, aucune hésitations, la disqueuse !
  • Comme on tombe aussi les supports moteur, ne pas oublier de caller le moteur par le haut, avec une sangle et une barre métallique.


  • Le pont avant est placé pour évaluer les modifications à faire, je travaille sans plans, tout à l'improvisation...
  • A ce stade j'estime que cela est faisable même si j'ai du mal à me rendre compte de tous les problèmes que je vais devoir résoudre.

  • Le premier travail concerne les tirants de pont
  • Sur la Jeep il y a 4 tirants (un peu comme sur le pont arrière du Niva), je vais en garder que deux et faire un bras anti couple et réglable pour l'angle de chasse.
  • Pour le tirant j'utilise du tube de 49mm


  • Coté pont je conserve les silentblocs Jeep, je fabrique donc une coquille fendue qui sera soudée au tube.
  • Deux boulons vont serrer la coquille pour maintenir le silentbloc.


  • Coté chassis je choisi d'utiliser une rotule Uniball type SMG18, mais un montage plus classique type silentbloc est réalisable (et probablement plus fiable)
  • Un écrou est soudé sur la platine qui est elle même soudée à l'autre extrémité du triant.
  • Cette solution me permet un réglage de quelques centimètres de la longueur du tirant, car je ne sais pas encore trop où je vais...


  • Voilà comment le tirant va se positionner
  • Le bras anti couple en place.
  • Coté pont je réutilise le silentbloc, coté tirant il sera boulonné à une platine soudée au bras.
  • Plusieurs trous dans le bras anti couple me permettent de faire le réglage de l'angle de chasse.
  • Je compte utiliser le longeron pour fixer une platine support pour l'axe de la rotule.

 

  • Le triant sera fixé au chassis par un support boulonné au travers du plancher et du longeron.
  • Je préfère le boulonnage à la soudure qui n'est pas très facile surtout sur la tôle fine de la caisse.
  • En plus la solution boulonnée est complètement démontable.


 

  • Pour les efforts longitudinaux, je réutilise le tirant de la traverse d'origine.
  • L'axe qui porte la rotule du tirant de pont est directement relié au tirant de la traverse
  • Attention pour la visserie utilisez uniquement de la visserie "mécanique" classe 8.8 minimum, 10.9 idéalement.


  •  Je vais réutiliser la platine support de ressort mais je la coupe pour laisser passer le ressort qui sera implanté plus haut


  •  Voilà le support coupé remis en place


  • Voilà comment le ressort sera mis en place, il ne reste plus qu'à faire un support.
  • Le support est fait dans de la tôle de 5 mm, la platine sera boulonnée en réutilisant les fixations des triangles d'origine.
  • Voici la platine en place
  • Coté intérieur une grande platine en tôle de 5 mm va me permettre de fixer le support moteur et le boitier de direction.
  • On voit bien que je vais avoir un problème pour faire passer la colonne de direction...
  • Compte tenu des efforts importants engendrés par le boitier de direction hydraulique, il faut prévoir un solide renfort.
  • Je vais faire un caisson avec de grosses cornières soudées.
  •  la tôle support va être découpée au niveau des cornières pour que rien ne dépasse.


  • Voilà la le support boitier installé
  • Une grosse cornière vient aussi le fixer à la platine support du ressort
  • Revenons maintenant à la colonne de direction
  • Je découpe la colonne d'origine pour conserver un coté.
  • Je place la colonne Jeep coté boitier et prolongée par un tube
  • Coté habitacle le tube est bien en face, cela va le faire
  • Coté colonne Niva, je soude un tube pour me raccorder à un profil carré qui rentre en coulisse dans le colonne Jeep.
  • Voici à gauche le profil carré connecté à la colonne Niva et à droite la colonne Jeep
  • Comme on l'a vu plus haut, il va falloir que je passe la colonne de direction au travers du support moteur gauche.
  • Voici le support percé en place
  • Voici la colonne en place au travers du support
  • Maintenant je fais le support ressort droit qui fixe aussi le support moteur droit
  • Voici le support ressort droit en place
  • On va maintenant faire les supports pour les amortisseurs avec toujours de la tôle de 5 mm
  • On va cette fois utiliser les perçages du boitier de direction Niva pour le coté gauche, et du relais de direction coté droit
  • On positionne l'amortisseur pour déterminer la longueur des montants
  • Voilà le support une fois terminé, cela passe tout juste sous l'aile avant (la tige filetée touche l'aile...)
  • Une vue du montage en débattement maxi
  • Passons maintenant à la fabrication de la barre Penhard
  • La barre Penhard de la Jeep va être prolongée par un tube plein qu'il faut cintrer à la forge
  • Il faut en effet éviter le carter d'huile et le nez de pont
  • Coté chassis, la fixation est faite avec une extrémité de barre Penhard Niva, soudée sur un écrou M24.
  • Une tige filetée de 24mm est soudée sur l'extrémité de la barre Penhard et permet un réglage de la longueur de la barre.
  • Il reste maintenant à raccorder le pont avec la transmission du Niva.
  • On va couper un arbre de transmission avant et le raccorder à celui de la Jeep
  • Voici l'arbre avant Jeep coupé pour le raccorder à l'arbre Niva
  • Voici l'assemblage des deux arbres
  • L'arbre coté Niva rentre dans l'arbre Jeep qui est un tube
  • C'est à croire qu'ils sont fais pour être assemblés !
  • Il ne reste plus qu'à souder le raccordement en respectant l'alignement pour que l'arbre reste homocinétique.
  • L'arbre monté entre la BT Niva et le pont Jeep
  • Maintenant on va s'occuper de monter la direction assistée
  • Le plus simple et le plus efficace c'est de monter une pompe hydraulique et de l'entraîner par une courroie
  • Je suis partie d'une pompe de DA de R25 mais d'autres adaptations sont possible
  • La fixation avant de la pompe sera prise sur le bossage à coté de l'allumeur, la fixation arrière est faite avec une béquille tenue par les fixations du pont avant Niva sur le carter cylindres.
  • Comme mon Niva n'a qu'une poulie moteur simple, il faut donc que je rajoute une autre poulie sur cette poulie moteur
  • En cherchant à la casse j'ai trouvé une poulie qui peut s'adapter : Poulie moteur PSA TU (AX, 205)
  • Les 3 trous visibles sur la poulie PSA vont permettre de venir la visser sur la poulie Niva en fonte.
  • On perce et on taraude la poulie Niva
  • Voici les deux poulies assemblées
  • La poulie montée
Partie 2 : Pont arrière
  • Voici en arrière plan le pont Jeep, et devant le corps de pont du Niva
  • L'adaptation ne devrait pas poser trop de problème
  • Le principe va être de dessouder tous les support du pont Niva (coupelle ressort, fixations tirants de ponts, fixation barre Penhard)
  • Les supports sont soudés par points, il faut donc percer au niveau de chaque point pour les détacher proprement du pont.
  • Voici les supports dessoudés et posés sur le pont Jeep.
  • Tout tombe bien en face, le diamètre du corps du pont est très proche ce qui facilite grandement les choses
  • On met en place le pont sous le véhicule
  • On monte les tirants de pont fixés aux supports
  • On règle la position du pont par rapport à la voiture, et une fois bien aligné, on peut pointer les supports sur le pont
  • Pour souder sur le pont, il faut le faire par petit cordon de 1 cm environ, puis laisser refroidir (pour ne pas déformer le pont)
  • Un coup de peinture pour finir
  • Ici la soudure de la fixation de la barre Penhard
  • Voici le pont monté
  • La barre Panhard n'a même pas besoin d'être modifiée en longueur !
  • Il ne reste plus qu'à raccorder un arbre de transmission arrière Niva avec celui de la Jeep
Partie 3 : Boite transfert

Bon tant que j'y suis, je vais monter le transfert Jeep pour bénéficier de l'importante réduction de la BT : 2.61 contre 2.13 pour une BT Niva d'origine, soit une réduction équivalente à celle d'une BT courte BOYER

  • Le transfert est plus gros que celui du Niva, il va donc falloir faire de la place pour que cela rentre
  • On découpe pour prolonger le tunnel de boite
  • L'accouplement entre la BT Jeep et la BV Niva sera réalisé en soudant le bout de l'arbre intermédiaire de la BV Jeep sur une bride de BT Niva
  • Il faut donc sacrifier une boite Jeep...
  • Il faut faire réduire le diamètre de l'arbre lisse au tour pour le centrer dans l'alésage de la bride Niva
  • Ensuite il faut souder les deux pièces à la baguette Inox
  • Il faut caler la BT par l'intérieur pour pouvoir positionner et réaliser les supports de BT sur la caisse.
  • Je réutilise les supports BT Niva pour la fixation avant
  • Je positionne deux autres supports BT Niva sous la caisse pour la fixation du point arrière de la BT Jeep
  • De l'autre coté du plancher, il faut bien sur faire deux petites platines pour boulonner le tout.
  • Il ne reste plus qu'à raccourcir un arbre de transmission arrière de Jeep...
  • Coté habitacle il faut maintenant fermer le tunnel de boite.
  • Une tôle est formée puis riveté
  • Je suis aussi obligé de modifier mes supports de sièges
  • Pour la commande du transfert il n'y a maintenant plus qu'un seul levier
  • L'ordre de sélection est : 2WD longue, 4WD longue, neutre, 4WD courte
  • Une tôle referme le trou de passage des anciens leviers
  • Vue de dessous on voit bien l'encoche pour le débattement du levier.
  • Coté BT, une articulation de levier de transfert Niva est fixé sur un support en cornière boulonné sur la face avant de la BT
  • Voici l'habitacle avec tout remonté
  • Le pont avant Jeep possède un moyeu débrayable, en fait l'arbre de roue droit est en deux parties, reliées par une bague coulissante actionnée par un poumon à dépression
  • On peut ainsi embrayer ou débrayer le pont avant
  • Je rajoute un circuit avec des petits tuyaux reliés à la dépression moteur.
  • Le robinet de gauche actionne le crabotage, le robinet de gauche le décrabottage
  • Et voilà le résultat final

Texte et photo de Julien77